Image default
Bébé et Enfants

Comment faciliter le sommeil de bébé ?

La naissance d’un bébé entraîne toujours un sommeil perturbé durant un certain temps chez les parents. Plus précisément, les nouveau-nés se réveillent plusieurs fois dans la nuit et c’est souvent difficile pour certains de gérer cela. Il se pourrait que vous vous trouviez dans ce cas. Heureusement, il existe quelques astuces qui vous permettront de faciliter le sommeil de votre bébé. Focus donc sur ces dernières !

Repérez et réglez les perturbateurs de sommeil

Le sommeil d’un bébé n’est pas souvent très tranquille. En effet, plusieurs facteurs peuvent entraîner des soucis d’endormissement ou des réveils nocturnes chez votre enfant. Commencez votre repérage en veillant au confort que lui offre son lit. Achetez par exemple une protection matelas afin de rendre le lit plus douillet. Il en existe sous plusieurs formes et vous ne manquerez pas de trouver celle qui convient à votre bébé.

Toutefois, il est primordial de faire très attention durant votre choix, car toutes les protections ne correspondent pas aux bébés. Au lieu de faire un choix qui va empirer la situation, optez plutôt pour une housse en coton bio. Il s’agit du linge de maison idéal qui facilitera le sommeil de votre petit chéri.

Par ailleurs, les peurs, colères ou les conflits entre parents peuvent également dérégler le sommeil d’un nouveau-né. Dans ce cas, vous devez limiter toute dispute et rassurer votre bébé à chaque fois qu’il a un problème. Tous ces gestes vous permettront de faciliter son sommeil.

Misez sur les rituels du coucher

Les petits gestes au moment du coucher amènent l’enfant à savoir que c’est l’heure d’aller au lit. Ils démontrent par la même occasion qu’on est avec lui. Pour cela, vous devez lui parler, lui faire des câlins, des bisous et chanter si possible des comptines pour l’endormir. Aussi, même s’ils n’y comprennent rien, les enfants adorent les histoires.

Chacun de ces petits rituels permettra à votre bébé de s’imprégner de votre voix, de votre odeur et de votre chaleur. Grâce au développement de ces habitudes, il pourra affronter la nuit en votre absence.

Si votre petit n’a pas encore 6 mois, il est important de le couvrir de câlins et de berceuses. À un an, en plus de ces gestes tendres, vous pouvez lui raconter une ou deux histoires, juste l’essentiel pour éviter de l’ennuyer et de provoquer d’autres troubles chez lui. Après cela, passez encore quelques minutes à le rassurer en lui disant que vous allez vous retrouver le lendemain pour une nouvelle journée.

Changez les mauvaises habitudes

Le sommeil est un besoin indispensable pour le développement de votre bébé. Il est de votre devoir de donner à votre tout-petit son comptant de repos. Si votre enfant ne dort pas beaucoup, cela peut créer des troubles de l’humeur et de comportement chez lui. Cela peut également entraîner des difficultés d’apprentissage, de l’agitation ou encore, de l’hyperactivité.

Alors, pour mettre un terme à cela, il faudra changer les mauvaises et anciennes habitudes. Vous devez instaurer de nouvelles règles qui faciliteront son sommeil. Évitez de laisser durer le moment du coucher au-delà de 30 minutes. Vous devez vous montrer intraitable. Il va falloir maintenir le cap et s’il pleure dans la nuit, patientez 3 minutes avant de le visiter. La fois suivante, attendez 6 minutes, puis 8 avant de vous rendre dans sa chambre.

S’il marche déjà et parvient à rentrer dans votre chambre, n’hésitez pas à le ramener aussitôt dans la sienne. Il s’agit d’une habitude qui lui montre que vous êtes bien là, mais qu’il doit néanmoins dormir dans son lit. Si vous lui montrez cette limite avec sérénité, il finira par accepter de dormir sans problème.

N’oubliez pas les siestes

L’allégation selon laquelle un bébé dort très peu la nuit après une sieste dans la journée est totalement fausse. Ce sont plutôt ceux qui ignorent la sieste, qui sont souvent épuisés le soir et qui ont du mal à se coucher. Généralement, ils passent une mauvaise nuit.

En effet, jusqu’à 4 ans et demi, votre enfant a besoin de faire une pause sieste dans l’après-midi. Celle-ci ne doit pas être longue. Par ailleurs, il est vivement recommandé d’éviter les siestes trop rapprochées de l’heure du coucher. Cela peut agir sur son endormissement durant la nuit et il aura du mal à retrouver le sommeil.

S’il commence par pleurer au moment de la séparation, il faut le laisser seul. Il s’endormira. Vous n’avez pas à vous tenir debout derrière la porte pour vérifier à chaque fois s’il a dormi ou pas. Si éventuellement, il se réveille entre deux cycles de sommeil, n’intervenez surtout pas. Il va se rendormir.

Il peut arriver que votre bébé ait du mal à dormir pendant quelques jours, mais s’il dort mal depuis de nombreuses semaines ou plusieurs mois, il est préférable de consulter un médecin. Il lui administrera le traitement adéquat. Si cela ne suffit pas, une consultation auprès d’un spécialiste du sommeil peut être envisagée.

Autres articles à lire

Les critères à prendre compte pour choisir convenablement des vêtements de bébé

Laurent

Qu’est ce qu’il faut mettre dans son sac à langer lorsqu’on sort avec bébé ?

Laurent

Comment choisir les vêtements de bébé ?

Tamby

Quels sont les différents types de lits pour bébé ?

administrateur

Quel jouet choisir pour son enfant ?

Ines

Chaussons en cuir souple pour bébé : comment faire le bon choix 

Ines