Image default
Nutrition

Le régime Dukan : un régime hyperprotéiné trop extrême

Le régime Dukan est un régime hyperprotéiné très controversé. Comme tout régime protéiné, il est très efficace. La perte de poids est fulgurante surtout durant les premières semaines.

On connaît bien ce type de régime, car on l’utilise en milieu hospitalier pour faire maigrir des patients obèses rapidement avant une opération chirurgicale. En revanche, ce n’est pas un régime qui convient à tout le monde.

Principe du régime Dukan

Le régime Dukan est un régime hyperprotéiné. Il consiste à manger exclusivement des protéines dans un premier temps, puis de réintroduire progressivement les glucides et les lipides une fois que l’on a atteint son poids idéal (appelé le Juste Poids).

Un régime Dukan typique se divise en 4 étapes, appelées phases, durant lesquelles certains aliments et types d’aliments sont autorisés. En suivant ces phases à la lettre, la perte de poids est très rapide.

La phase d’attaque

La première des quatre phases s’appelle la phase d’attaque. Elle dure seulement 5 à 7 jours, et permet d’enclencher une perte de poids très rapide (généralement plus de 4kg en 1 semaine). Pendant cette première phase, ne sont autorisés que les protéines pures.

Les glucides (pain, riz, pates, semoule) et les lipides (huile, beurre, viande grasse) sont interdits. L’absence totale de glucides et de lipides force le corps à puiser dans les réserves de graisse comme source d’énergie.

Les protéines contiennent très peu de calories : 4 calories pour 1 gramme de protéine (et pas 1 gramme de viande). Donc le déficit calorique durant la première phase est extrême, de l’ordre de 800 à 1000 calories. C’est pourquoi la perte de poids est très rapide.

Lors de cette phase – et des 3 phases suivantes, boire 2 litres d’eau par jour au minimum est obligatoire.

La phase de croisière

La seconde phase du régime Dukan se nomme la phase de croisière. Elle dure autant de temps qu’il le faut pour perdre ses kilos en trop. Durant la phase de croisière, les légumes sont peu à peu réintroduits dans les repas.

On peut manger des légumes crus ou cuits, comme de la salade, des radis, des tomates, des concombres, des aubergines, etc. En fonction du poids à perdre, on alternera les journées de protéines pures (comme en phase d’attaque) et les journées de protéines avec légumes :

  • Si l’on a plus de 10kg à perdre : 5 jours de protéines pures puis 5 jours de protéines avec légumes
  • Si l’on a moins de 10kg à perdre : 3 jours de protéines pures puis 3 jours de protéines avec légumes

Certains légumes sont interdits, comme ceux contenant beaucoup de glucides et de lipides (pomme de terre, riz, avocats, artichauts) et les légumineux (lentilles, petits pois). Les glucides et les lipides sont donc toujours interdits durant cette phase.

Cette phase de croisière est donc très similaire à la phase d’attaque, puisqu’elle ne contient que des protéines. Les fibres sont la pour faciliter le transit intestinal et aider à supporter ce régime sur le long terme. Elle n’apportent aucune énergie supplémentaire au corps, qui est toujours obligé de puiser dans les graisses.

La phase de consolidation

La troisième phase du régime Dukan est la phase de consolidation. Elle dure 10 jours pour chaque kilo perdu. Par exemple si l’on a perdu 6 kilos lors des deux premières phases, elle durera : 10 x 6 = 60 jours (deux mois). Le but de cette phase est de lutter contre l’effet yoyo.

Pendant cette phase, les aliments autorisés sont les même qu’en phase de croisière : protéines et légumes tous les jours. En plus de cela, le docteur Dukan nous autorise à consommer 1 fruit par jour (sauf banane, raisin et cerise). Il s’agit donc d’une phase de croisière avec légumes tous les jours.

On a également l’autorisation de faire 2 repas de gala chaque semaine. Ces repas de gala sont des repas d’écarts, pendant lesquels on peut manger tout ce qui nous fait envie. Ils sont censés aider à mieux supporter cette phase de consolidation sur le long terme.

Lors de ces repas de galas, vous aurez pour autorisation de consommer des féculents et des lipides, sans pour autant abuser sur les quantités. Par exemple, on ne doit jamais se resservir (une seule entrée, un seul plat, un seul dessert). On prendra ces repas de gala le weekend ou lors d’invitations à diner de préférence, et jamais 2 fois dans la même journée.

Les pratiquants du régime Dukan préfèrent prendre leurs repas de gala le soir, car ils ont plus le temps d’en profiter que le midi.

La phase de stabilisation définitive

La quatrième et dernière phase du régime Dukan est la phase de stabilisation. Il s’agit de la phase la plus importante, c’est celle qui doit empêcher de reprendre les kilos. On doit la continuer toute sa vie (!) sous peine de risquer de reprendre ses kilos.

Durant cette phase, tous les aliments sont autorisés. On peut enfin manger des glucides et des lipides à tous les repas. Le plus difficile pendant cette phase est de rester raisonnable, et de manger équilibré.

Pour s’aider à ne pas reprendre les kilos perdus, une journée par semaine est consacrée uniquement aux protéines : c’est le jeudi (idéalement) ou tout autre jour de la semaine. Pendant cette journée de PP (protéines pures) ne sont autorisées que les protéines, comme lors de la première phase d’attaque.

Mon avis sur le régime Dukan

Le régime Dukan est un régime hyperprotéiné, et ne s’adresse par conséquent pas à tout le monde. On l’utilise en milieu hospitalier pour faire maigrir des patients obèses.

Des personnes qui ont un léger surpoids ne tireront aucun bénéfice durable de ce régime hyperprotéiné, et feront mieux de suivre un régime hypocalorique classique qui incite à prendre de bonnes habitudes dès la première heure.

Sur le court terme ce régime est très efficace pour tout le monde, comme tout régime hyperprotéiné. Mais au fur et à mesure des mois, et plus le temps passe, plus on devra manger équilibré. Et si l’on a pas appris à manger équilibré assez rapidement, ca sera la rechute.

Il ne faut pas oublier que si l’on a grossi, c’est parce que l’on mange mal : trop de quantité et de la mauvaise qualité, une alimentation trop déséquilibrée. Le régime hyperprotéiné est une béquille pour s’aider quand on a plus de 25kg à perdre et que l’on est obèse. Quand on a seulement 10 ou 15 kilos à perdre cette béquille devient un désavantage sur le long terme.

Ayant moi même suivi un régime hyperprotéiné, perdu des kilos, et récupéré une alimentation équilibrée après coup, je trouve le régime Dukan trop contraignant et beaucoup trop compliqué. Il est possible d’obtenir des résultats similaires tout en assouplissant les règles du régime.

L’idée de diviser une alimentation hyperprotéiné en 4 phases est originale. Mais ces 4 phases sont très similaires, surtout la phase d’attaque et la phase de croisière qui ne contiennent aucun glucide et lipides.

Le fait de consommer uniquement des protéines affaiblit énormément le corps. On se prive déjà de glucides, alors pourquoi aussi se priver de lipides ? L’ajout de fibres en 2ème phase devrait également se faire tous les jours, et pas seulement la moitié du temps. Les légumes ne sont pas nocifs, s’en priver est une aberration.

Mon avis sur le régime Dukan est donc plutôt négatif. D’abord parce qu’il est conseillé à presque tout le monde, y compris ceux qui ont peu de poids à perdre, alors qu’un régime hyperprotéiné devrait être conseillé à des personnes obèses uniquement. Ensuite parce qu’il s’agit d’un régime hyperprotéiné trop drastique, et donc encore plus déséquilibré et insoutenable sur le moyen terme.

Si vous voulez maigrir en suivant un régime hyperprotéiné, lisez plutôt mon article qui explique le fonctionnement de ce régime et les connaissances de base à appliquer pour maigrir rapidement.

Autres articles à lire

Le vin fait-il grossir ? Calories du vin rouge et blanc

Irene

Le vin rouge au repas, des avantages pour la santé ?

Laurent

Calories haricots verts cuits ou crus, haricots plats, haricots beurre

Irene

Comment choisir un coupe faim efficace : maigrir facilement

Irene

Boire du maté pour maigrir

Irene

Comment retrouver sa ligne à l’arrivée du printemps ?

Odile