Image default
Santé

Les huiles essentielles qui soignent les petits maux d’hiver

Se soigner avec des huiles essentielles fait partie de la mise en pratique de l’aromathérapie. Cette technique permet de soulager ou de prévoir diverses infections comme la bronchite, le rhume, la gastro-entérite et bien d’autres encore. Ce sont des maux d’hiver qui sont souvent faciles à traiter mais qui peuvent aussi se transformer en maladies plus graves s’ils ne sont pas soignés à temps. Voici alors quelques exemples d’huiles essentielles pouvant être utilisées pour traiter ces maux d’hiver.

Ce qu’on doit savoir

Avant d’utiliser les huiles essentielles ou HE pour se soigner, il faut connaitre quelques informations concernant l’aromathérapie. Cette discipline est basée sur l’usage des principes actifs extraits de plantes naturelles. Ce ne sont pas toutes les huiles essentielles qu’on puisse utiliser pour soigner les maladies et ce n’est pas tout le monde qui peut suivre les traitements. En effet, il y a des contre-indications à savoir au préalable. En général, les personnes fragiles dont notamment les femmes enceintes et les enfants de bas âges sont celles qui ne doivent pas les utiliser. Cette méthode de soin est également prohibée pour les patients qui souffrent de problèmes d’allergie ou de problèmes de peau.

Il est alors nécessaire consulter un professionnel de la santé dont notamment un médecin traitant ou bien un aromathérapeute ou encore un naturopathe avant d’appliquer les soins avec les huiles essentielles. Ils peuvent donner les consignes à suivre, le mode d’usage adapté à la maladie, le dosage précis, la fréquence de l’application ou encore les contre-indications diverses.

Les huiles essentielles préventives

Comme n’importe quelle méthode de soin, l’aromathérapie ne permet pas seulement de guérir mais aussi de prévenir les maladies. Alors pour passer un hiver serein et repousser les maladies, il vaut mieux appliquer des techniques de prévention. Voici alors quelques huiles essentielles qu’on puisse utiliser pour ce faire :

L’huile essentielle de Ravintsara : il s’agit d’une solution obtenue d’une plante originaire de Madagascar. Elle dispose de vertus permettant de booster l’immunité contre la grippe et plusieurs autres maladies de l’ORL. Son action antibactérienne, immunostimulante et antivirale aide l’organisme à faire face aux virus responsables des maladies d’hiver. Elle dégage aussi les voies respiratoires. Pour le traitement, il faut appliquer trois gouttes d’HE de Ravintsara sur le thorax et le dos. Cette opération doit être répétée trois à cinq fois dans la journée. Il est aussi possible d’en avaler à faible dose avec d’autres solutions comme l’huile d’olive, le sucre ou encore le miel.

L’huile essentielle de Thym à Thymol : cette HE est une solution parfaite pour prévenir les maladies contagieuses qui se propagent particulièrement pendant la saison hivernale. Elle assure la résistance de l’organisme aux maladies infectieuses et virales. Elle agit donc comme un véritable protecteur mais également un stimulant. Elle a une action antifongique, antivirale, antiparasitaire et antibactérienne. Voilà pourquoi elle doit faire partie des boucliers à utiliser contre les maladies infectieuses et virales de la saison hivernale comme le rhume, la bronchite, l’angine, etc. Ne pouvant pas être utilisée par les femmes enceintes ou allaitantes mais aussi des enfants âgés de moins de six ans, cette huile essentielle est à diluer dans du jus de citron.

L’huile essentielle du petit grain bigarade : cette huile essentielle est une anti-dépression saisonnière efficace. Baisse de la luminosité, journée pluvieuse, grise et chargée, tout peut rendre l’humeur morose en hiver. Beaucoup de gens font donc face à la déprime saisonnière. Bien que cela ne semble pas être bien grave, l’état du patient peut affecter sa qualité de vie, sa santé, sa productivité, etc. Comme l’huile essentielle de Petit grain Bigarade est relaxante et réconfortante, elle peut aider à combattre l’anxiété, le stress et améliore la qualité du sommeil. Cet antidépresseur est aussi recommandé pour les personnes endeuillées, celles qui sortent d’une rupture amoureuse ou encore celles qui ont le mal du transport. Pour ce qui est du dosage, une goutte d’huile essentielle de Petit grain Bigarde pure à mettre sur la langue suffit. Cette opération est à faire matin, midi et soir. Elle peut aussi être inhalée ou diffusée. Pour ce dernier cas, il faut utiliser un diffuseur d’huiles essentielles.

Les huiles essentielles curatives

Des fois, on oublie de prendre les soins préventifs et on doit faire face aux maux d’hiver. Il faut alors trouver des solutions curatives. Les huiles essentielles représentent encore des solutions efficaces. Elles apaisent les symptômes et dépêchent la guérison. Voici quelques solutions pouvant être tout de suite appliquées :

L’huile essentielle d’eucalyptus radié : cette huile essentielle est un remède efficace contre la sinusite, l’otite, la bronchite, le rhume ou encore la toux grasse. Elle dégage les voies respiratoires et agit comme un calmant pour évacuer le mucus en excès. Grâce aux effets expectorants et mucolytiques de cette HE, le patient pourra donc retrouver une respiration normale. Elle n’est pourtant pas conseillée pour les femmes enceintes et les bébés âgés de moins de trois mois. Pour la préparation, il faut cinq gouttes d’HE d’eucalyptus radié et une base d’huile neutre comme le macadamia, l’olive ou encore l’amande douce. Le mélange servira d’huile de massage à appliquer sur la nuque, les sinus, le plexus et le haut du dos. Il est aussi possible de l’inhaler au moins cinq fois par jour.

L’huile de niaouli : c’est la solution à utiliser en cas de bronchite, de toux grasse ou encore d’angine. Les vertus expectorantes, antivirales et antibactériennes de cette HE lui permettent d’apaiser les infections. Elle a un autre atout dont sa capacité à guérir différents problèmes de la peau comme le bouton de fièvre, l’herpès buccal ou encore le zona. Comme la plupart des HE, celle-ci ne peut pas non plus être utilisée par les bébés de moins de trois ans et les femmes enceintes ou allaitantes. Son application change en fonction de la maladie. Pour soigner le rhume, elle doit être inhalée. Il suffit de mettre quelques gouttes sur un mouchoir et faire l’opération cinq fois par jour. Pour soulager l’angine, le soin doit être fait par voie orale. L’HE de niaouli doit être diluée dans une base neutre d’huile d’olive, de sucre ou de miel. Pour les soins de la peau, l’huile essentielle s’utilise par voie cutanée. Deux gouttes suffisent pour enduire la zone concernée et l’opération doit être répétée six fois dans la journée.

Related posts

Amande d’abricot : un fruit insolite contribuant à la bonne santé humaine

Ines

Les propriétés thérapeutiques du cannabis CBD

Odile

L’huile essentielle de cèdre de l’Atlas : ses 8 bienfaits miraculeux !

Journal