Image default
Santé

La spectrométrie MIR : une technologie couramment employée dans l’industrie laitière

Le lait et ses dérivées figurent parmi les denrées les plus consommées au monde. Face à la demande croissante exprimée par la population mondiale, les acteurs de la filière laitière doivent augmenter leur production tout en s’assurant de la qualité des produits finis. Pour réaliser une analyse rapide et fiable, de nombreux industriels ont opté pour la spectrométrie MIR. En plus de sa rapidité de mise en œuvre, ce procédé livre également des résultats précis.

Qu’est-ce que la spectrométrie MIR ?

La spectrométrie MIR permet d’identifier et de quantifier les molécules présentes dans un échantillon. Pour cela, le prélèvement sera exposé à un rayonnement infrarouge pour obtenir un spectre IR. Celui-ci sera ensuite examiné pour déterminer les liaisons chimiques. Pour cela, il suffira d’interpréter la bande d’absorption. Ce procédé est désormais couramment employé pour accéder à la composition fine du lait. Il est utilisé dans l’industrie laitière pour réaliser le contrôle qualité des produits laitiers.

Ce succès s’explique en partie par l’apparition des spectromètres de dernière génération. Ces dispositifs embarquent des logiciels conçus pour analyser le spectre IR en moins d’une minute. Les résultats seront fournis en temps réel et plus de 64 paramètres seront pris en compte. Ces appareils assurent donc une analyse rapide à un coût raisonnable.

 Les industriels peuvent s’appuyer sur cette technologie d’analyse du lait pour respecter les normes en vigueur. En voici un exemple : https://www.bentleyinstruments.fr/industrie/dairyspec-ft-auto/.  Cette solution permet de connaitre avec précision le taux de matières grasses ou de substances d’origine protéique contenues dans un échantillon.

La spectrométrie MIR : un procédé incontournable dans l’industrie laitière

La spectrométrie MIR résout certains problèmes propres à la filière laitière. Ce procédé permet de réaliser un contrôle qualité irréprochable malgré la grande quantité de lait à traiter ou à stocker. En se procurant le matériel adéquat, l’interprétation du spectre IR sera automatisée. Cette innovation offre un gain de temps inestimables et désormais, les appareils employés dans ce domaine peuvent procéder à plus d’une centaine d’analyses par heure. Ce qui répond parfaitement aux besoins des grandes usines de transformation.

Cette solution est aussi appréciée pour sa polyvalence et sa fiabilité. Les analyseurs infrarouges récents supportent les produits laitiers à haute viscosité. Ainsi, il est possible de connaitre la composition d’un échantillon de crème ou de yaourt à l’aide de la spectrométrie. Un unique appareil pourra donc analyser plusieurs types de laitage. Ces équipements intègrent d’ailleurs une fonction de rinçage pour nettoyer le réservoir après chaque prise de mesure. Ce fonctionnement évite que les données récoltées soient faussées.

En somme, cette méthode doit sa force aux efforts déployés par les fabricants de spectromètres. Ces derniers ont réussi en quelques années à proposer des outils fiables et simples à utiliser. Pour déterminer les composants chimiques du lait avec précision, les acteurs de la filière laitière doivent se procurer un analyseur performant auprès d’un fournisseur réputé.

Related posts

Comment bien choisir votre maison de retraite médicalisée ?

Journal

Quand faire appel à une ambulance dans le 91

Laurent

Opter pour une salle de bain spécialement adaptée pour les seniors

Journal