Santé Vie pratique

Les anti-inflammatoires naturels les plus efficaces

Des inflammations, quelle que soit sa localisation, peut vite devenir gênante ou bien handicapante selon son degré. Lorsqu’une inflammation cutanée, articulaire, digestive ou même du colon se présente, le corps nous envoie un signal d’alarme via des douleurs, une chaleur au niveau de la zone infectée ou des rougeurs, voire des plaies. Mais qu’est-ce qui se passe réellement lorsque nous faisons fa ce à une inflammation quelconque ? Avec quels produits traiter ces inflammations de façon naturelle ? Creusons un peu le sujet.

Processus inflammatoire : c’est quoi ?

Avant d’adopter les anti-inflammatoires convenables, il est nécessaire de savoir quel type d’inflammation vous souffrez. Il est possible de traiter cette pathologie avec des traitements médicaux mais aussi des anti-inflammatoires naturels, ce qui vous amènera alors à intervenir au cours du processus inflammatoire. Selon les spécificités et la zone du corps touchée, l’inflammation peut être de nature cutanée, articulaire, musculaire, du côlon ou des organes vitaux comme le foie, les intestins, l’estomac… Quel que soit le type d’inflammation auquel vous faites face, les symptômes restent généralement identiques. On constate effectivement que le site inflammatoire se met à chauffer à rougir puis à gonfler. Ces signes peuvent également être accompagnés par une certaine douleur ou une montée de température corporelle plus ou moins importante.

Une inflammation n’implique forcément pas un souci de santé. Elle peut être due à une piqûre de moustique ou une courbature. En effet, lorsqu’on effectue un effort physique d’une intensité inhabituelle, les fibres musculaires subissent des micro-chocs. Les muscles se mettent alors à gonfler et à chauffer voilà pourquoi on ressent une certaine douleur après des activités physiques importantes.

Une réaction à la chaîne

L’inflammation n’est pas l’effet d’une contention ou d’une blessure mais plutôt un mécanisme de défense qui se met en place après l’agression d’une partie du corps. En effet, suite à une affliction, une allergie ou un effort musculaire ou articulaire important, notre système immunitaire réagit. Il envoie d’abord des signaux de danger aux cellules de défense qui vont prendre en charge l’évaluation du dégât. Ces derniers vont ensuite envoyer les informations à l’organisme pour que celui-ci envoie des cellules immunitaires pour lutter contre tous les agents pathogènes détectés au niveau de la blessure ou de la zone inflammée. C’est ce processus qui cause l’inflammation. Depuis l’infiltration des agents pathogènes à la manœuvre des cellules de défense, les rougeurs et échauffements de la zone infectée agissent comme une sorte de signalement aux autres cellules du danger présent.

Related posts

Comment choisir sa mutuelle TNS ?

Journal

Pose de facettes dentaires : un sourire lumineux

Journal

Comment soulager les maux de dos au bureau ?

Irene