Image default
Santé

Assurances maladies : les meilleurs conseils pour bien se couvrir

De nombreuses personnes décident de changer de caisse maladie chaque année car elles ne sont pas satisfaites des services ou du montant des primes qui sont proposés par leurs assureurs.

Ajouté à cela, la concurrence entre les différentes compagnies est très rude et les assurés s’intéressent surtout à celle qui leur permet de réaliser d’importantes économies. Pour ceux qui songent à s’inscrire à une nouvelle caisse maladie, voici quelques conseils !

Se souscrire à l’assurance de base

Comme ce qui est expliqué sur le site https://www.wegroup.ch/assurances/assurance-maladie/, tout résident permanent en Suisse est obligé de contracter une assurance sociale, notamment une assurance de base qui est souvent connu sous le nom de « assurance obligatoire des soins » ou « assurance maladie Lamal ».

Cette caisse maladie va donc couvrir tous les soins de base prestés à l’assuré, que ce soit les consultations d’un médecin généraliste ou d’un spécialiste, ou encore les coûts des hospitalisations et des médicaments.

Puis, l’assuré est libre de comparer et de changer de modèle d’assurance chaque fin d’année tout comme il peut se souscrire à des assurances complémentaires pour optimiser sa couverture.

Compléter l’assurance de base avec des assurances complémentaires

En ce qui concerne les assurances complémentaires, il y a lieu de savoir que celles-ci couvrent ce que l’assurance de base ne prend pas en compte, ne citant que : les médicaments hors liste, les frais de transport, les couvertures dentaires pour les enfants et la couverture hospitalière dans toute la Suisse.

Mieux encore, les assurances complémentaires proposent un contrat collectif qui permet aux assurés de profiter de prestations haut de gamme et pas chères.

Conclure une assurance prénatale

Le dernier type d’assurance à soulever est l’assurance prénatale. A la différence des autres assurances maladies, celle-ci doit être conclue pendant la grossesse de la mère pour être valable lorsque son enfant sera né.

Ainsi, l’assuré n’aura pas de souci de questionnaire médical et il n’y aura pas non plus de réserve sur les assurances complémentaires.

 

Related posts

Faire un geste pour sa santé en passant à la cigarette électronique

Journal

Opter pour une salle de bain spécialement adaptée pour les seniors

Journal

Optez pour la location d’un défibrillateur

Journal